Retour vers Paris.fr

Recherche des rues de Paris

boulevard Saint-Germain
Arrondissement(s)
Ve,VIe,VIIe
Code informatique de la Ville de Paris (NC = non communiqué)
8845
Quartier(s)
Saint-Victor. Sorbonne. Monnaie. Odéon. Saint-Germain des Prés. Saint-Thomas d'Aquin. Invalides.
Code informatique de la DGI
8619
Longueur
3150 m
Feuille(s) parcellaire(s) de la collection de la Ville de Paris
92C3,69D3
Largeur
30 m
Commence rue des Fossés Saint-Bernard, 2, et quai de la Tournelle, 1. Finit rue Aristide Briand, 1, et quai Anatole France, 31.

Faire une autre recherche

Statut
voie publique

Ouverture.
Déc. du 11 août 1855 (UP), entre le quai de la Tournelle et le boulevard Saint-Michel (A). Déc. du 28 juillet 1866 (UP), le surplus (B).

Alignements (non retenus au POS et non repris au PLU).
Partie A : Déc. du 19 août 1887, au droit d'une partie des nos 62 et 64. Déc. du 11 août 1855, le surplus, sauf du côté impair : 1° entre les rues de la Montagne Sainte-Geneviève et des Carmes ; 2° sur une longueur de 6 m environ avant le boulevard Saint-Michel et, du côté pair, entre la rue de la Harpe et le boulevard Saint-Michel. Partie B : Déc. du 2 septembre 1879, côté impair, sur une longueur de 17,50 m environ à partir de la rue Dupuytren. Déc. du 4 février 1884 : 1° côté impair : a) faisant suite à l'alignement précédent jusqu'au carrefour de l'Odéon ; b) sur une longueur de 6 m environ à partir du carrefour de l'Odéon ; 2° côté pair, sur une longueur de 11,50 m environ à partir de la rue de l'Ancienne Comédie. Arr. du 31 janvier 1931, pan coupé, côté impair, à l'angle du carrefour de l'Odéon, côté impair. Déc. du 7 novembre 1922, au droit des nos 143 et 145. Déc. du 8 novembre 1883, depuis les rues de Rennes et Saint-Benoît jusqu'à la rue Saint-Guillaume ainsi que le pan coupé, côté impair, à l'angle de la rue de Rennes, côté pair sauf au droit des nos 177 à 183 et du n° 186. Déc. du 8 mars 1881, raccordement des côtés impair et pair de la rue Saint-Thomas d'Aquin avec le côté pair du boulevard Saint-Germain, sauf les deux pans coupés et au droit du n° 230. Déc. du 20 février 1890, raccordement du côté impair avec le côté impair du boulevard Raspail. Déc. du 28 juillet 1866, le surplus sauf : a) côté impair : entre les rues Paul-Louis Courier et de Saint-Simon. b) côté pair : 1° sur une longueur de 65,50 m environ à partir de la rue de l'Eperon ; 2° entre la rue de l'Echaudé et le passage de la Petite Boucherie ; 3° les deux pans coupés aux angles de la rue Saint-Thomas d'Aquin ; 4° au droit des nos 240 à 242.

Alignements (retenus au PSMV du VIIe ardt).
Déc. du 8 novembre 1883, au droit des nos 177 à 183 et du n° 186. Déc. du 8 mars 1881, au droit du n° 230. Déc. du 2 octobre 1872, pan coupé pour le n° 243. Déc. du 28 juillet 1866, au droit des nos 202 à 226, 232 à 238, 242 bis à 288, 187 à 205 (sauf sur une longueur de 20 m à partir du mitoyen des nos 195 bis et 197), 215 à 219 et 223 à 243. Déc. du 4 février 1937, pan coupé circulaire, côté pair, à l'angle de la rue du Bac, côté pair. Déc. du 2 octobre 1872, côté impair : 1° pan coupé à l'angle de la rue de Lille, côté pair ; 2° raccordement avec le côté impair de la rue Aristide Briand.

Nivellement.
Déc. du 4 février 1884, entre la rue Dupuytren et le carrefour de l'Odéon. Déc. du 8 novembre 1883, entre les rues de Rennes et Saint-Guillaume. Déc. du 7 novembre 1922, au droit des nos 141 à 145.

Numérotage.
Arr. du 16 janvier 1878, numéros impairs, entre les rues Thénard et de Bourgogne ; numéros pairs, entre la rue Hautefeuille et la rue de Lille. Arr. du 23 mai 1894, nos 49 bis à 61 bis. Arr. du 24 juillet 1894, nos 137 à 145. Arr. du 25 octobre 1913, numéros pairs, entre la rue de Lille et le quai Anatole France.

Orig. du nom.
Traverse l'ancien faubourg Saint-Germain.

Historique.
Le boulevard Saint-Germain a englobé ou supprimé : la partie de la rue des Chantiers comprise entre les rues du Cardinal Lemoine et de Poissy, la rue du Cloître des Bernardins, la rue des Lavandières ou des Lavandières de la place Maubert ou des Lavandières Saint-Jacques, une partie de la rue des Noyers, dont le surplus a été réuni au boulevard par arrêté préfectoral du 26 décembre 1893, la place aux Veaux ou place de la Halle aux Veaux, la rue du Plâtre, l'ancienne rue du Jardinet, l'impasse ou cul-de-sac du Paon, la rue Larrey, la partie de la rue de l'Ecole de Médecine comprise entre les rues Dupuytren et de Buci, la place Gozlin, la rue d'Erfurth, la partie de la rue Gozlin comprise entre les rues du Four et des Ciseaux, la rue Sainte-Marthe, la rue Childebert, le carrefour Saint-Benoît, la rue Taranne, un tronçon de la rue Saint-Dominique d'une longueur d'environ 625 m, à partir de la rue des Saints-Pères, la rue du Cloître Saint-Benoît, la rue du Clos Bruneau, le passage Lebègue, la cour Mignon, la place Sainte-Marguerite-Saint-Germain, la partie de la rue Saint-Guillaume comprise entre la rue des Saints-Pères et la rue Saint-Dominique et une partie de la rue Saint-Victor.

Monuments classés.
Eglise Saint-Germain des Prés. Eglise Saint-Nicolas du Chardonnet. Au n° 246 : Hôtel de Roquelaure (actuellement Ministère de l'Equipement et du Logement) : classement limité à certaines parties.

9 juin 2008