Retour vers Paris.fr

Recherche des rues de Paris

rue Bonaparte
Arrondissement(s)
VIe
Code informatique de la Ville de Paris (NC = non communiqué)
1093
Quartier(s)
Saint-Germain des Prés. Odéon.
Code informatique de la DGI
1087
Longueur
1010 m
Feuille(s) parcellaire(s) de la collection de la Ville de Paris
90B3,90C4
Largeur
11 m
Commence quai Malaquais, 7. Finit rue de Vaugirard, 58.

Faire une autre recherche

Statut
voie publique

Ouverture.
Ord. du 7 septembre 1845 (UP), entre le boulevard Saint-Germain et la rue du Vieux Colombier.

Alignements (non retenus au POS et non repris au PLU).
Ord. du 29 avril 1839, parties A et B. Déc. du 28 juillet 1866, côté impair, entre le boulevard Saint-Germain et la rue Gozlin. Ord. du 7 septembre 1845, entre les rues Gozlin et du Vieux Colombier. Ord. du 20 octobre 1847, côté pair, entre les rues du Vieux Colombier et de Mézières. Un déc. du 14 août 1866 (UP), non exécuté, prévoyait le redressement de la partie de la rue Bonaparte comprise entre les rues de Mézières et de Vaugirard.

Dénomination.
Arr. du 12 août 1852.

Orig. du nom.
Napoléon Bonaparte (1769-1821), empereur des Français.

Historique.
Précédemment, rue des Petits Augustins, entre le quai Malaquais et la rue Jacob ; rue Saint-Germain des Prés, entre les rues Jacob et du Vieux Colombier ; rue du Pot de Fer Saint-Sulpice, entre les rues du Vieux Colombier et de Vaugirard ; rue Saint-Germain entre la place Saint-Germain des Prés et la place Saint-Sulpice. La partie qui était comprise entre les rues de Vaugirard et d'Assas a pris en 1879 le nom de rue du Luxembourg puis, en 1918, celui de rue Guynemer. A la fin du XVIe siècle, l'ancienne rue des Petits Augustins a porté les noms de rue de Bouyn, petite rue de Seine, rue de la Petite Seine, chemin de la Noue. L'ancienne rue Saint-Germain des Prés, tracée en 1804, entre la rue Jacob et l'ancienne place Saint-Germain des Prés et en 1852, entre ladite place et la rue du Vieux Colombier. La première partie a été dénommée cour des Religieux, rue Bonaparte, rue de la Poste aux Chevaux et, en 1816, rue Saint-Germain des Prés. La seconde partie avait été dénommée rue Saint-Germain des Prés en 1847. Au XVe siècle, l'ancienne rue du Pot de Fer Saint-Sulpice était dénommée ruelle Saint-Sulpice ; plus tard, ruelle Henri du Vergier et rue du Verger. Au début du XVIIe siècle, on l'appelait rue du Pot de Fer dite du Verger. Elle aurait aussi porté les noms de rue des Jardins Saint-Sulpice et de rue des Jésuites.

Monuments classés.
Au n° 14 (Ecole Nationale supérieure des Beaux-Arts) : façade du château d'Anet ; portique du château de Gaillon ; restes de l'Hôtel de la Trémoille ; arcades de l'Hôtel Torpanne.

9 juin 2008