Retour vers Paris.fr

Recherche des rues de Paris

rue du Bac
Arrondissement(s)
VIIe
Code informatique de la Ville de Paris (NC = non communiqué)
0605
Quartier(s)
Saint-Thomas d'Aquin.
Code informatique de la DGI
0620
Longueur
1150 m
Feuille(s) parcellaire(s) de la collection de la Ville de Paris
90A1,89D4
Largeur
20 m
Commence quai Voltaire, 35, et quai Anatole France, 1. Finit rue de Sèvres, 24.

Faire une autre recherche

Statut
voie publique

Ouverture.
Ouverte de 1600 à 1610.

Alignements (retenus au PSMV du VIIe ardt).
Arr. du 22 avril 1931, pour les nos 87 et 105 à 107. Déc. du 4 septembre 1913, pour les nos 29, 31 et 41 à 49. Ord. du 17 juin 1829, côté pair, entre le quai Anatole France et la rue de Lille.

Alignements (non retenus au PSMV du VIIe ardt).
Déc. du 4 février 1937, côté impair entre le quai Voltaire et la rue de l'Université ; côté pair entre la rue de Lille et la limite séparative des nos 38 et 40 ; pan coupé circulaire sur les nos 52, 54 à l'angle du boulevard Saint-Germain. Ord. du 17 juin 1829 entre la limite séparative des nos 38, 40 et le boulevard Saint-Germain. Arr. du 22 avril 1931, partie B sauf pour les nos 87 et 105 à 107.

Nivellement.
Déc. du 4 février 1937, partie A. Arr. du 2 avril 1931, partie B.

Orig. du nom.
Bac établi sur la rivière, en 1550, avant la construction du pont Royal.

Historique.
Primitivement, elle fut appelée grand chemin du Bac puis, ruelle du Bac et grande rue du Bac.

Monuments classés.
Au n° 2 : Caisse des Dépôts et Consignations (fronton sur cour) ; n° 21 (classement limité à certaines parties) ; au n° 46 : ancien Hôtel Samuel Bernard (porte cochère, vantaux compris) ; aux nos 83 et 85 : façade de l'ancien monastère de l'Immaculée Conception ou des Récollettes ; au n° 97 : porte monumentale sur rue (y compris ses vantaux et le balcon la surmontant), la rampe de l'escalier d'honneur du XVIIIe siècle en fer forgé, le grand salon et le petit salon (actuellement bibliothèque), au premier étage ; au n° 98 : bas-reliefs encadrant l'imposte de la porte d'angle sur la rue de Varennes ; au n° 101 : Hôtel de La Feuillade (classement limité à certaines parties) ; au n° 102 : Hôtel (classement limité à certaines parties) ; n° 120 (classement limité à certaines parties) ; aux nos 136 à 140 : anciens bâtiments constituant la Maison des Filles de la Charité (classement limité à certaines parties), l'ensemble du parc s'étendant au-delà du bâtiment du Noviciat ainsi que certain sol et la Chapelle de la Médaille miraculeuse de la Maison de la Compagnie et des Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul.

11 octobre 2006