bandeau

 

Visuel d’illustration Picto camera.gif Voir la la vidéo "Née d'une bouteille ..."

Format Windows Format Windows média vidéo
Format Real Format Real vidéo
Format Flash Format Flash vidéo

Visuel d’illustration Picto camera.gif Voir les bonus

Format Windows Format Windows média vidéo
Format Real Format Real vidéo
Format Flash Format Flash vidéo

"Paris recycle son verre"

La carafe "EAU DE PARIS"

Une édition limitée en verre recyclé

La carafe "EAU DE PARIS", créée par Pierre Charpin, répond à la volonté de fabriquer un objet à la fois symbolique et élégant, mais qui soit aussi un objet pratique, quotidien, facile d’usage et qui prenne naturellement sa place sur les tables des consommateurs.

Cette carafe en verre (lauréate du concours lancé par la Société anonyme de gestion des eaux de Paris), a pu être découverte en mars 2005 lors de la Journée mondiale de l'eau.

D’une contenance d’un litre soit une masse d’un kilo, elle peut facilement être remplie, déplacée ou utilisée. Elle peut se nettoyer aisément et être lavée dans un lave-vaisselle. A l’usage, la carafe ne se marque pas, elle ne reflète pas les traces blanchâtres du calcaire déposé. Son épaisseur est suffisante pour ne pas être fragile.

 
   
   
   

Pierre Charpin

designer de la carafe

Il est l’âme secrète du design contemporain. Parisien de 44 ans, Pierre Charpin est diplômé de l'Ecole des beaux-arts de Bourges, et, comme les plus grands, est passé par le Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques (Cirva) de Marseille. Pierre Charpin a multiplié les expositions personnelles dans plusieurs galeries - Kreo, Chez Valentin, De/di/bY.

Il enseigne depuis 1998 aux étudiants de l'Ecole d'art et de design de Reims la subtile approche du projet par le doute, l'humilité, l'expérience et l'exigence, "essentiels pour créer, pour progresser".

Rétif à toute étiquette, Pierre Charpin s'exprime dans un langage basique mais coloré, appliqué au verre, au métal, au textile, qui laisse l'utilisateur libre de susciter sa propre fantasmagorie. Le cabinet Girotondo (Zanotta) est un manifeste de cette simplicité formelle mutée en sophistication visuelle. Une vertu qui a su intriguer Hedi Slimane, directeur artistique de Dior Homme, pour qui Charpin a dessiné quelques-uns des éléments de la boutique de Milan.

mairie de paris groupe pizzorno environnement sita suez verre avenir eau de paris